LISBONNE

Lisbonne, capitale du Portugal, est située au sud-ouest de l’Europe, en bordure de l’Océan Atlantique, ce qui lui vaut un climat doux et ensoleillé toute l’année.  

Lisbonne, une ville de contraste

Les quartiers historiques du centre-ville sont faits de ruelles étroites et pentues. Pour s’y déplacer, la ville dispose de 3 funiculaires et de tramway comme le célèbre Tram n°28 qui arpente l’Alfama, le plus vieux quartier lisboète. Un musée retrace l’histoire de Lisbonne : le Lisboa Story Center.

Lisbonne est également une ville très contemporaine avec son quartier ultra moderne de Parque das Nações au nord de la ville. Ce dernier a été entièrement réhabilité pour accueillir l’exposition universelle de 1998. Ce quartier comprend notamment le plus grand aquarium d’Europe : l'Oceanário de Lisboa, un musée interactif de science et de technologie : le Pavilhão do Conhecimento, la Telecabine Lisboa ou encore le pont Vasco da Gama qui était le plus grand pont d’Europe lors de sa construction.

Lisbonne, capitale des grands navigateurs.

Les portugais sont le plus grand peuple de navigateurs de l’Histoire. Grâce à son emplacement géographique stratégique et son port idéalement situé, Lisbonne a longtemps été une place commerciale incontournable.

La célèbre tour de Belém servait à l’époque pour la surveillance des bateaux. C’est du quartier de Belém que partaient la plupart des navires pour l’Inde et le Brésil. Les navigateurs venaient au monastère des Hiéronymites pour chercher du réconfort avant de partir pour de longs mois. Le célèbre navigateur portugais Vasco de Gama y repose. Ces 2 monuments sont inscrits au patrimoine mondial de l’Unesco, ils rappellent les grandes découvertes maritimes qui ont amené les fondements du monde moderne.

Ce quartier comprend également le monument des découvertes : Padrão dos Descobrimentos qui rend hommage aux navigateurs portugais des XVème et XVIème siècles et même le musée de la Marine.

Lisbonne et l’art.

Le fado est un genre de spectacle associant musique et poésie. Il s’agit d’un chant populaire traditionnel généralement interprété par un seul chanteur accompagné par une guitare acoustique portugaise. Symbole d'identité, le fado est classé au patrimoine culturel immatériel de l’Unesco depuis 2011. Chaque soir, des envolées musicales chargées de mélancolie submergent les ruelles du quartier de l’Alfama, racontant les amours déchus et les marins disparus.

Les Azulejos sont des carreaux de faïences visibles sur les grands monuments comme au détour d’une rue. Les couleurs traditionnelles sont le bleu et le blanc. La technique a été apportée par les maures alors qu’ils occupaient la ville entre le VIIIème et le XIIème siècle. A partir du XVème siècle, les azulejos forment de grandes fresques religieuses ou des scènes de la vie quotidienne. Au XXème siècle, ils se démocratisent, les maisons se parent de fresques et faïences et offrent à la ville de Lisbonne de nouvelles couleurs et une identité plus marquée. Cet art est typiquement lisboète.

Les spécialités culinaires lisboètes.

La ville est située à proximité de l’océan Atlantique mais est également bordée par le fleuve le Tage. La "mer de paille" est le surnom que les lisboètes donnent au fleuve en raison des reflets dorés que les rayons du crépuscule projettent à sa surface.

Cette capitale côtière est un paradis alimentaire pour ceux qui aiment manger les produits de la mer. Le poisson et les fruits de mer sont très présents dans la cuisine lisboète. On y retrouve la célèbre bacalhau (morue) qui fut inventée par les marins portugais pour conserver longuement le cabillaud. La sardine, qui est un des emblèmes de la ville, se consomme grillée ou avec différentes sauces.

Le pastéis de nata est un flan pâtissier en tartelette. Un des plus réputé est le pastéis de Belém fabriqué depuis 1837 à coté du monastère des Hiéronymites d’après la recette originelle des moines. 

Quelques chiffres.

Lisbonne est une cité à taille humaine. La ville compte 840 000 habitants répartis sur une superficie de 84 km² (recensement de 2020). Son aire urbaine compte moins de 3 millions d’habitants.

Le centre historique de la ville est composé de sept collines d’où son surnom de "ville aux 7 collines". La capitale portugaise dispose donc de nombreux "miradouro" desquels vous pourrez observer de magnifiques points de vue sur la ville. 

L'histoire de Lisbonne.

En 1200 avant J.C, ce sont les phéniciens qui développent les premiers bourgs à l’embouchure du Tage, faisant de l’actuel Lisbonne un port commercial.

Sous domination romaine, Lisbonne devient l’une des cités les plus importantes d’Hispanie grâce à sa position stratégique sur la route commerciale de l’Europe.

Les maures s’installent à Lisbonne vers 719 jusqu’en 1147. La cité est à son apogée au Xème siècle.

En 1147, le roi Afonso Henriques s’empare de la cité après plusieurs mois de siège ; c’est la reconquête du Portugal appelé Reconquista. En 1255, Lisbonne devient la capitale du royaume portugais et s’affirme comme un centre économique important en Europe grâce à son port.

En 1415, le jeune prince Henri le Navigateur s’empare de la ville de Ceuta, ce qui fut le point de départ de l’expansion coloniale du royaume et de ses grandes découvertes maritimes (du XVème au XVIIème siècle). Le XVème siècle est l’âge d'or de Lisbonne.

En 1755, un terrible tremblement de terre suivi d’un raz de marée, frappe la ville et notamment la partie basse. Puis plusieurs incendies continuent de ravager la ville. Ces événements ont détruit une grande partie de la ville, notamment la partie basse. Le marquis de Pombal va jouer un rôle important dans la reconstruction de Lisbonne. Les ruines sont détruites et la ville est rebâtie avec des rues rectilignes et des façades de bâtiments identiques. L’Arc de Triomphe situé place du commerce symbolise le renouveau de Lisbonne.

En 1908, le roi Charles Ier du Portugal et son fils sont assassinés par des anarchistes. La première république est proclamée en 1910. Antonio de Oliveira Salazar impose un pouvoir dictatorial appelé "Etat nouveau". "Dieu, famille, patrie" devient la devise officielle du pays. En 1974, la révolution des œillets, une révolution démocratique où l’armée arborait des œillets rouges au bout de leur fusil, met fin à la dictature salazariste.

Lisbonne profite du boom économique des années 1990 pour restaurer ses monuments et ses immeubles. Lisbonne est la capitale européenne de la culture en 1994 puis accueille l’exposition universelle en 1998.

Il y a 2 parcours.

Affichage 1-2 de 2 parcours

Filtres actifs